SRG SSR

SRF Schweizer Radio und Fernsehen

SRF Schweizer Radio und Fernsehen

Quelle a été la contribution de SRF au mandat d'intégration?

«Cervelat trifft Baklava»

Comment les citoyens et les citoyennes originaires d'un autre pays célèbrent-ils leur fête nationale ou un autre événement majeur de leur culture, en plein coeur de la Suisse? Grâce au docu-réalité «Cervelat trifft Baklava» diffusé en 2015 sur SRF 1, le public a pu s'en faire une idée: dans les quatre épisodes de cette série, des Suissesses et des Suisses ont organisé une fête typique d'une autre culture – du mariage congolais aux célébrations népalaises du Nouvel an, en passant par un rite de passage tamoul. Sur fond de divertissement, les téléspectateurs ont découvert des traditions et des modes de vie extrêmement variés, ce qui a contribué au dépassement de certains préjugés et au renforcement d'une compréhension réciproque.

«Grüezi Schweiz – die Einwanderer»

S'installer en Suisse est le souhait de nombreux étrangers. Durant la seule année 2014, plus de 150 000 personnes ont immigré en Suisse avec le projet de démarrer une nouvelle vie. Quels espoirs ont motivé leur démarche? Le bonheur attendu est-il au rendez-vous? Ces questions ont été au coeur de la série documentaire «Grüezi Schweiz – die Einwanderer» diffusée sur SRF, qui s'est intéressée à quatre familles originaires d'Allemagne, d'Ecosse, d'Italie et de Syrie, présentant des situations professionnelles et sociales très différentes.

«Welten des Islam»

En 2015, les discussions au sujet de la communauté musulmane ont souvent tourné autour du fondamentalisme et de la violence. A l'occasion d'une semaine spéciale consacrée aux mondes de l'islam, SRF Kultur a présenté au public une multitude d'autres facettes dans des contributions telles que «So entstand der Koran» (sujet diffusé dans l'émission «Sternstunde Religion»), «Gesichter des Islam» (dans «SRF mySchool»), «Homosexualität und Islam» (dans «Kultur aktuell») et un Reportage consacré à l'imam de Berne (diffusé dans l'émission «Reporter»). Au total, SRF 1 et Radio SRF 2 Kultur ont proposé au public une vingtaine d'émissions – ainsi qu'une thématique spéciale sur la plate-forme culturelle de SRF – dont les perspectives et les enseignements ont contribué à dépassionner le débat sur l'islam. Etude relative aux sujets sur l'immigration diffusés par SRF. En 2015, SRF a reflété la réalité helvétique dans sa totalité, ce qui explique le nombre important de cases consacrées à la migration et à l'intégration. Sur mandat de SRF, l'Institut des sciences de la presse et de la recherche sur les médias (IMPMZ) de l'Université de Zurich a analysé la façon dont certaines émissions d'information de SRF ont traité la question de la migration et des migrants. D'avril à juin 2015, 9,4 % des sujets nationaux diffusés à la radio et 8,5 % des sujets nationaux diffusés à la télévision étaient en lien avec la question de la migration – soit une hausse d'environ 2 points par rapport à l'étude de 2007. Près d'une diffusion sur deux de l'émission «Echo der Zeit» (59,1 %) et de l'émission «Schweiz aktuell» (50 %) était en lien avec le thème de la migration. Dans l’ensemble, migrantes et migrants ont davantage eu l’occasion de s’exprimer: près de 40 % des acteurs issus de l’immigration ont pris la parole dans les contenus thématiques, contre 25 % en 2007. Conformément à leur mandat d’intégration, les rédactions de SRF se donnent pour objectif de leur tendre plus souvent le micro.

Quelle a été la contribution de SRF au mandat démocratique?

«Tagesschau»

Grâce aux nombreuses émissions d'information diffusées en 2015 sur tous ses canaux, SRF a contribué à la libre formation de l'opinion publique – qui est essentielle au bon fonctionnement
de la démocratie. Jour après jour, les 1484 éditions du journal télévisé «Tagesschau» ont rendu compte de l'actualité politique, économique, culturelle, sportive, sociale et scientifique. Quatre fois par jour, l'émission a fourni aux téléspectateurs des informations fiables sur des événements importants choisis pour leur pertinence, leur actualité et leur intérêt pour le public. Le journal télévisé (Tagesschau) est l'émission de SRF la plus regardée: son édition principale attire quotidiennement près de la moitié de tous les téléspectateurs.

«Echo der Zeit»

Les événements qui se sont produits en Suisse et à l'étranger durant l'année 2015 ont été analysés quotidiennement dans l'émission de Radio SRF «Echo der Zeit» sous forme de commentaires, de reportages et d'interviews – souvent en collaboration avec les correspondant(e)s de SRF. L'«Echo» a passé au crible les faits marquants de sa 70e année d'existence, notamment à travers une série en quatre épisodes intitulée «Jetzt reden wir! Jugendliche zwischen Islamophobie und Opferrolle». En 2015, la plus ancienne émission d'analyse politique de Radio SRF a été écoutée quotidiennement par plus de 402 000 personnes; avec 264 000 téléchargements par mois, elle compte parmi les émissions de SRF les plus podcastées.

«Entscheidung 15»

En 2015, les élections fédérales ont constitué l'événement le plus marquant de la vie politique intérieure. Le jour du scrutin, les équipes de SRF ont offert au public – à la radio, à la télévision et sur Internet – quelque 14 heures d'information combinant résultats, analyses et réactions. Depuis le studio électoral de Zurich, des liaisons TV ont été établies avec les centres électoraux cantonaux et la Salle des pas perdus du Palais fédéral, dans laquelle se sont tenus les débats avec les présidents de parti. Radio SRF 1 et Radio SRF 4 News ont diffusé sur leurs ondes 12 heures de direct avec le Palais fédéral, pendant lesquelles les auditeurs ont pu écouter des entretiens avec des politicien(ne)s, des expert(e)s et des correspondant(e)s et suivre une émission spéciale diffusée le soir des élections. SRF Online a complété l'offre audio et vidéo avec des décryptages, des graphiques, un suivi minute par minute de l’évolution du scrutin et les réactions sur les réseaux sociaux. L'intérêt du public pour la couverture des élections par SRF a atteint un niveau élevé: à lui seul, le journal de 19h30 a été suivi par plus d'un million de téléspectateurs et de téléspectatrices.

«Politbox»

L'offre interactive «Politbox» dédiée aux élections 2015 a permis aux utilisateurs de tester leurs connaissances générales sur la politique et la société suisses, de défier leurs amis et d'intégrer une communauté qui s’intéresse à la politique. Grâce aux questions complémentaires visant à sonder l'opinion des utilisateurs, il a été possible de prendre le pouls de cette communauté et d'en apprendre davantage sur ses attentes. L'application (quiz) disponible en cinq langues est également partie en tournée: des collaborateurs et des collaboratrices de la SSR ont sillonné le pays dans un bus et proposé à leurs visiteurs de participer au quiz et d'échanger leurs opinions. Le projet a permis d'approcher en particulier les 16-34 ans et de les motiver à s'intéresser à la Suisse, à ses institutions et à son rôle dans le monde.

Quelle a été la contribution de SRF au mandat de formation?

Un vaste transfert de connaissances

En 2015, les offres radio, TV et multimédia de SRF ont apporté une contribution riche et variée à sa mission éducative. A la télévision, l'émission «Einstein» s'est consacrée chaque semaine à des actualités touchant tous les domaines scientifiques, tandis que les «Sternstunden» ont réuni des invités de marque du monde culturel, politique et économique autour de questions centrales de notre temps. Sur Radio SRF 2 Kultur, le magazine scientifique «Wissenschaftsmagazin» a étudié des résultats de recherche de façon critique et indépendante, tandis que le programme «100 Sekunden Wissen» a défini chaque jour un nouveau terme tel que «aphantasie» ou «fièvre des zingueurs». Chaque mois, la plate-forme culturelle de SRF a permis à près de 200 000 internautes d'accéder à ses émissions de radio et de télévision en tout lieu et à toute heure.

«SRF mySchool»

Tout au long de l'année 2015, le programme pédagogique «SRF mySchool» a diffusé environ 200 heures d'émission sur les thèmes les plus divers, de «Abstimmen und mitbestimmen» (votation et participation) à «Technikwelten» (les univers de la technique). Les vidéos des émissions ont été mises en ligne et complétées par des éléments interactifs (quiz, iBook). Fin 2015, les archives du programme contenaient près de 1000 vidéos. Des supports pédagogiques gratuits ont été mis à la Disposition des enseignants sous forme de comptes rendus, de plans de cours et de suggestions d’activités.

«Mint – Inside Economy»

Avec son projet web d'une durée de six mois «Mint – Inside Economy», le magazine économique «Eco» a permis à la jeune génération de se familiariser avec l'économie. L'animateur Reto Lipp s'est rendu dans huit écoles différentes, où il s’est entretenu avec les élèves et leur a expliqué en 60 secondes des concepts économiques tels que le «cours plancher» ou le «Grexit». Les jeunes ont produit des vidéos, mis au vote des modèles économiques et rencontré les patrons de grandes entreprises lors du Swiss Economic Forum. Toutes les vidéos sont accessibles en ligne. Le projet a été récompensé par le Prix Média décerné aux journalistes financiers.

Série de programmes sur la capacité d'apprendre

SRF a consacré une série de neuf programmes à la question de l'apprentissage: «NETZ NATUR» est revenu sur les origines de l'apprentissage dans le règne animal, «Einstein» s'est intéressé à l'apprentissage précoce de l'anglais, le magazine scientifique de Radio SRF 2 Kultur («Wissenschaftsmagazin») s'est penché sur le difficile apprentissage des mathématiques dans le secondaire («Knacknuss Mathe am Gymnasium») et «Blickpunkt Religion » s'est intéressé à la lecture de la Bible par les jeunes. Sur le site web de SRF, la rubrique spéciale «Lernen – gewusst wie!» a regroupé tous les contenus disponibles leur assurant davantage de visibilité.

RSIRTRRTSSRFSWI