SRG SSR

Conseil du public SRG.D

Les observations du Conseil du public

En 2016, le Conseil du public a examiné 26 émissions dans le cadre de ses dix séances ordinaires. Il a eu des échanges avec les responsables de SRF, dont il a évalué les prestations de manière critique et constructive.  

Outre les nouveaux concepts de programme et d’émission qu’il avait déjà observés précédemment, le Conseil du public s’est penché, en 2016, sur la qualité de l’offre de la SSR. En collaboration avec les comités des autres régions linguistiques, il a analysé la couverture de la campagne précédant l’élection présidentielle américaine. Il a également examiné les émissions de SRF consacrées aux thèmes suivants:

  • Evénement culturel «100 Jahre Dada» sur SRF Kultur,
  • «Querfeldeins» sur la chaîne de radio SRF 1,
  • «UEFA EURO 2016» sur SRF zwei et
  • Jeux olympiques d’été 2016 à Rio sur SRF zwei. 

L’actualité internationale en point de mire

Le Conseil du public a observé la couverture de la campagne électorale américaine durant plusieurs mois et constaté que SRF a diffusé un grand nombre de reportages télévisés très intéressants sur le sujet. Comme la plupart de ces reportages ont généralement suivi l’actualité, les observateurs ont eu l’impression d’une programmation due au hasard – même si les différentes pièces du puzzle ont permis au final d’avoir une vision globale. Bien que les positions des candidats aient été traitées de manière critique et nuancée, les véritables enjeux politiques de la campagne ont parfois été relégués au second plan. Le Conseil a noté que les reportages de SRF ont été objectifs et équilibrés, malgré un contexte marqué par une forte polarisation. S’il a jugé très précieuses les observations des correspondants à l’étranger, le Conseil aurait néanmoins souhaité des analyses plus approfondies, ainsi que davantage de reportages de fond et de réflexion personnelle. Comme par le passé, il a émis des critiques sur le moteur de recherche en ligne.  

Au cours des dernières années, le Conseil du public avait à plusieurs reprises exprimé le souhait de voir la création d’un magazine de reportages internationaux. La nouvelle émission «#SRFglobal», diffusée une fois par mois sur la chaîne de télévision SRF 1, est consacrée à l’actualité internationale. Le Conseil salue le concept intéressant de l’émission et estime qu’elle occupe une place importante dans l’offre de service public. De même, il apprécie que chaque édition se concentre sur un seul thème et que les correspondants proposent des informations de fond bien documentées. Certaines émissions de «#SRFglobal» se distinguent tout particulièrement par l’éclairage apporté sur les interdépendances et les corrélations de l’actualité mondiale.  

Formation continue, échanges internationaux et un départ

Le Conseil du public s’informe régulièrement auprès des responsables de SRF sur les nouveautés et les coulisses du secteur des médias, ce qui lui permet de rester à la pointe. Il remplit ainsi ses propres critères de qualité.  

En 2016 également, le Conseil du Public a soigné ses relations avec les organes similaires à l’étranger: durant une visite de deux jours à Berlin, les membres du Comité directeur ont rencontré les représentants du Comité des programmes d’ARD. A cette occasion, ils se sont familiarisés avec les méthodes de travail et d’échange de leurs collègues allemands. 

Cette année encore, le Conseil du public a assisté à un séminaire de deux jours sur le thème «Bildung@SRF». Il a étudié les différents aspects du concept et du mandat de formation, des offres de SRF en matière de formation et des répercussions de la numérisation sur l’offre de formation. Les résultats consolidés de cette réflexion ont été intégrés dans diverses idées de projet et de mise en œuvre de SRF. 

Après seize ans au Conseil du public, dont huit à la présidence, Manfred Pfiffner passe le flambeau à Susanne Hasler. Il remercie ses interlocuteurs et les responsables pour les nombreux échanges enrichissants et la collaboration constructive. Il souhaite à la SSR et ses collaboratrices et collaborateurs une bonne dose de clairvoyance, de courage et de modestie pour faire face au bouleversement du monde des médias.

RSIRTRRTSSRFSWI