SRG SSR

RSI Radiotelevisione svizzera

RSI Radiotelevisione svizzera

Quelle a été la contribution de la RSI au mandat de représentation de la Suisse?

Offrir un regard sur la Suisse et un regard suisse sur le monde: telle est la raison d'être de la SSR. La RSI y contribue elle aussi, notamment grâce à ses correspondants qui couvrent l'actualité de toutes les régions du pays ainsi que l'actualité mondiale dans le «Radiogiornale» sur ses trois stations de radio, le «Telegiornale» sur RSI LA 1 ou via les médias sociaux et les nouvelles plates-formes en ligne. La RSI met la «suissitude» à l'honneur aussi bien dans ses programmes culturels, sportifs et de divertissement que dans ses émissions d'information, une tendance encore renforcée par le choix des sujets traités, des invités, des contenus, des œuvres et de la musique diffusés et enfin des événements couverts. En cela, la RSI tient compte de tout ce qui constitue l'essence même de la Suisse.

Une offre interrégionale

La SSR s'efforce de rapprocher les différentes régions suisses, objectif auquel la RSI a pleinement contribué en participant à la réalisation et à la diffusion des émissions suivantes:

  • «Gli altri»: ces mini-reportages diffusés sur Rete Uno ouvrent une fenêtre sur la Suisse tous les samedis à 8 h 30 en rapportant nouvelles, histoires locales et atmosphères de toutes les régions linguistiques. C'est l'occasion de se trouver des points communs et de faire tomber les préjugés.
  • «cliCHés»: cette web-série diffusée en mai 2016 sur «Play RSI» met fin aux préjugés les plus courants en Suisse.
  • «STHOPP SUISSE»: cette web-série humoristique, elle aussi publiée en mai 2016 sur Internet, parle des frontières invisibles qui existent en Suisse afin de mettre au jour des particularités suisses profondément ancrées dans les esprits.
  • «Cucina nostrana»: cette série de docu-réalité diffusée sur RSI LA 1 en été 2016 a fait la part belle aux spécialités culinaires des quatre régions linguistiques.

Le réseau national de correspondants de la RSI

La couverture des thèmes nationaux est assurée par un réseau de 20 correspondants détachés dans toute la Suisse: 6 à Berne, 5 à Zurich, 5 à Coire et 2 à Genève, ainsi qu’un correspondant dédié à la culture en Suisse alémanique et un en Suisse romande.

«Confederation music»

«Confederation music» et ses dossiers de fond diffusés sur Rete Uno le samedi après-midi sont le reflet de la place grandissante que prennent la musique suisse et ses interprètes à la RSI. L'émission offre un panorama haut en couleur de la scène musicale suisse au travers de rencontres avec ceux qui font l'actualité musicale nationale ainsi qu’avec des musiciens suisses établis à l'étranger.

AlpTransit

Le tunnel de base du Saint-Gothard a permis un rapprochement bien plus que symbolique entre le sud et le nord du pays. La RSI a suivi toutes les étapes clés du chantier dans le cadre d'une offre transmédia.  

A l'occasion du percement final, le 21 janvier 2016, et de l'inauguration, le 1er juin 2016, elle a mis sur pied un programme sur tous ses vecteurs, avec des dossiers spéciaux sur www.rsi.ch/sangottardo, une diffusion en direct des événements en streaming ainsi qu'une couverture en direct des préparatifs et des cérémonies d'inauguration à la radio et à la tv. Dans ce cadre, la rédaction d'«Albachiara», l'émission matinale d'infotainment de Rete Uno, s'est installée pendant une semaine à Bellinzone pour découvrir ce que ce projet signifie pour la Suisse italienne et pour l'ensemble du pays.

Quelle contribution la RSI a-t-elle apporté au mandat culturel?

La RSI s'engage pour renforcer les valeurs culturelles suisses au travers de différentes activités:

  • Participation à la production de films, p. ex. grâce au «Pacte de l’audiovisuel», un accord de coopération avec la branche du cinéma suisse prévoyant des investissements pour la coproduction de longs et de courts métrages, de documentaires et de films d'animation ainsi que de web-séries. La RSI soutient par ailleurs une offre éclectique d'événements musicaux allant des «Concerti RSI», en collaboration avec l'Orchestre de Suisse italienne (OSI), à «Palco ai giovani», un concours destiné aux groupes montants du Tessin.
  • Diffusion d'œuvres musicales et cinématographiques, p. ex. dans le cadre de «Cine Tell», où l'on retrouve le meilleur des films et documentaires suisses le mercredi en prime time sur RSI LA 2, et couverture de l'actualité et des événements culturels, sur Rete Due mais aussi tous les jours dans différentes émissions.

L'année 2016 a été marquée par de nombreuses initiatives et offres complémentaires venues s'ajouter au programme existant. La RSI a en outre largement développé ses contenus web dans le domaine de la culture.

 Cult+

«Cult TV», sur RSI LA 1, explore depuis 2010 le monde artistique et culturel en Suisse italienne et ailleurs. Cette émission désormais disponible en ligne sous le titre «Cult+» (www.rsi.ch/cultplus/) présente tous les jours de nouvelles personnalités et tendances artistiques, fait des recommandations et propose des rencontres avec ceux qui font vivre la culture. A l'été 2016, de jeunes artistes prometteurs qui avaient été présentés dans «Cult+» ont participé à Lugano à une exposition organisée, entre autres, par Rete Tre. En un mot, une initiative qui donne une voix à une nouvelle scène culturelle pleine de dynamisme.

Canale Cultura

Depuis l'automne 2016, l'offre culturelle de la RSI s'est enrichie d'une chaîne sur Internet. La page www.rsi.ch/cultura réunit les contenus culturels de toutes les rédactions, sous les rubriques «Art et architecture», «Cinéma et théâtre», «Musique», «Littérature et philosophie» et «Sciences, histoire, société». S'y ajoutent des informations de fond et des dossiers portant sur l'agenda culturel. Canale Cultura présente également l'actualité de la culture et propose les derniers documentaires diffusés ainsi que des posts publiés sur la page facebook de Rete Due.

Festival di Locarno

La RSI a couvert de manière exhaustive la 69e édition du Festival du film de Locarno et a su se renouveler. L'émission spéciale diffusée à 19 h 00 sur RSI LA 1 a donné plus de poids à l'interaction avec les invités et a montré le reste des festivités en marge du festival. La couverture en direct à la radio a représenté une heure et demie par jour au total; outre une rubrique dédiée pendant le «Radiogiornale», à 12 h 30, la RSI a retransmis des entretiens avec des invités de marque tels que Ruth Dreifuss, Roger Corman et Dario Argento. En ligne, la page Cinéma de la RSI a toujours été à la pointe de l'actualité, et de très nombreux contenus ont été partagés sur les médias sociaux. Rete Tre a en outre diffusé une émission en direct entre 18 h 00 et 21 h 00 («PardOn») devant la Rotonde du festival, ce qui a permis de toucher les jeunes générations.    

Quelle a été la contribution de la RSI au mandat de singularité?   

La singularité de l'offre de la RSI réside dans ses formats originaux, qu'on ne retrouve pour ainsi dire pas chez les diffuseurs commerciaux. En cela, la RSI se montre fidèle aux valeurs du service public et répond aux besoins de la population. L'information et la culture sont deux véritables piliers. Les émissions d'information «Falò», «Patti chiari» et «60 minuti», diffusées chaque semaine en prime time sur RSI LA 1 et RSI LA 2, ainsi que les rubriques documentaires «Storie» et «Superalbum», rassemblent un large public. La RSI se positionne en outre sur des thèmes de niche quasiment ignorés par la concurrence, notamment avec «Paganini», émission tv dédiée à la musique classique, le dimanche matin sur RSI LA 1, ou le magazine radio «Laser», consacré à l'information de fond, sur Rete Due.    

Mais l'offre de la RSI se démarque aussi lorsqu'elle porte sur des thèmes que traitent également les diffuseurs commerciaux. C'est le cas notamment dans le domaine du divertissement et du sport, et plus particulièrement lors des grands événements sportifs de l'été 2016, avec les Jeux olympiques de Rio et l'EURO de football en France. Cela a été souligné par la Berner Zeitung, qui a écrit, le 24 juin 2016: «L'offre sportive au Tessin pendant l'EURO [a été] la meilleure publicité jamais faite pour le service public.»

RSIRTRRTSSRFSWI