SRG SSR

SRF Schweizer Radio und Fernsehen

SRF Schweizer Radio und Fernsehen

Quelle a été la contribution de SRF au mandat de représentation de la Suisse?

En 2016, les émissions d’actualité de SRF, comme le journal régional radio, ou encore «Schweiz aktuell» et «Tagesschau» à la tv, ont couvert quotidiennement l’actualité des régions de Suisse alémanique ainsi que des autres régions du pays. SRF offre chaque jour un reflet de la Suisse rurale et urbaine, de la tradition et de la modernité.

Temps fort: le Saint-Gothard

Le 1er juin 2016, la Suisse a célébré la fin d'un projet titanesque: l'ouverture du tunnel de base du Saint-Gothard, le plus grand tunnel ferroviaire du monde avec ses 57,1 kilomètres. SRF a couvert les festivités de manière exhaustive et a raconté, à travers divers documentaires, reportages tv et radio et contenus en ligne, l'histoire du premier tunnel creusé dans les Alpes. Sur son site, la rubrique spéciale dédiée au Saint-Gothard a enregistré 438 000 visites en trois semaines. Cette année particulière s'est clôturée par la diffusion de «Gothard», téléfilm historique en deux parties, le plus ambitieux jamais réalisé par la SSR. Il raconte la construction du premier tunnel ferroviaire, à partir de 1872, véritable prouesse technique pour l'époque, qui marque encore aujourd'hui l'identité de la Suisse. Près d’un million de personnes ont suivi cette grande aventure à la télévision.

Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres 2016

Une centaine de disciplines sportives sont régulièrement représentées dans les programmes de SRF. Outre le football et les grands événements tels que les Jeux olympiques, on y retrouve aussi des sports traditionnels comme la lutte. L'année 2016 a été marquée par le plus grand événement sportif récurrent de Suisse, la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres. A cette occasion, SRF a diffusé plus de 16 heures de sport en direct depuis Estavayer-le-Lac, avec le soutien de trois rois de la lutte suisse. La finale a été suivie par 815 000 téléspectateurs. SRF a commencé à évoquer les préparatifs de la compétition une semaine avant l'événement: à la tv avec des sujets dans «10vor10», «Schweiz aktuell» et «sportaktuell», à la radio sur SRF 1, SRF 3, et SRF Musikwelle ainsi que sur Internet.

«SRF 3 zeigt Flagge»

Plus de deux millions d'étrangers originaires de 191 pays résident en Suisse. Que représente la Suisse pour eux? Qu'apprécient-ils particulièrement? Et qu'est-ce qui les énerve? Avec l'émission «SRF 3 zeigt Flagge», Radio SRF 3 a donné une voix aux résidents étrangers et a consacré une semaine, début avril 2016, à leur vie en Suisse. Dans ce cadre, les présentateurs Mona Vetsch et Tom Gisler ont parcouru le pays chacun de leur côté pour rencontrer des personnes de différentes nationalités et raconter leur histoire. Les auditeurs ont pu participer à la recherche de personnes de différentes nationalités.

«Eusi Landchuchi – Cuisine de chez nous – Cucina nostrana»

Chaque région a ses spécialités culinaires ou offre une version revisitée de plats connus. Mais les Romands connaissent-ils les plats du Tessin ou de la Suisse alémanique, et vice-versa? La RTS, SRF et la RSI ont pour la deuxième fois organisé conjointement un concours de cuisine, qui a réuni des cuisiniers amateurs des différentes régions du pays. Les sept épisodes qui en ont résulté ont permis des échanges culinaires qui ont fait fi des barrières linguistiques. Les téléspectateurs ont pu avoir un aperçu de la cuisine, de la vie quotidienne et de la région des candidats tout au long d'une série qui a permis d'ouvrir une fenêtre sur d'autres univers et d'autres mentalités.

Quelle contribution SRF a-t-elle apporté au mandat culturel?

«Le Croque-mort»

Les six épisodes de la quatrième saison du Croque-mort, diffusés par SRF début 2016, ont rassemblé une fois de plus un large public. En moyenne, 695 000 personnes, soit 37,5 % de part de marché, ont suivi les aventures de Luc Conrad, alias Mike Müller. Entre-temps, la série a été vendue dans des dizaines de pays. SRF a en outre produit d'autres séries, documentaires et téléfilms maison et a dédié trois créneaux fixes par semaine aux films suisses.

«Big Dada»

En février 2016, à l'occasion du centenaire du mouvement artistique dada, SRF a décidé d'en présenter le contexte historique, d'expliquer son importance pour la Suisse et de se pencher sur les empreintes que le dadaïsme a laissées sur notre monde actuel. Cet anniversaire a notamment été à l'origine d'un documentaire, «Das Prinzip Dada», et du projet web «DADA DATA», récompensé d'un Grimme Online Award. L'offre interactive a présenté la grande diversité des formes qu'a prise le mouvement dada ainsi que les œuvres de ses acteurs les plus marquants.

Journée thématique «SRF Menschmaschine»

La science, la recherche et la technique sont de véritables moteurs de la prospérité de la Suisse et à ce titre, SRF se doit de soutenir ces secteurs d'avenir. Le diffuseur a donc commencé à étendre la place qui leur est dédiée au sein de ses programmes et de développer les collaborations déjà établies avec les hautes écoles, par exemple dans le cadre de la journée thématique «SRF Menschmaschine», en octobre 2016. Pendant huit heures et demie, SRF a couvert en direct sur trois de ses chaînes (SRF 1, SRF info, 3sat) le Cybathlon de l'EPF Zurich, une compétition entre chercheurs dans le domaine de la prothétique et de la robotique.

Grand choix de concerts

Avec plus de 130 enregistrements, SRF a permis au public d'avoir accès gratuitement à toute une palette d'événements culturels. Cet été, dans le cadre de l'émission «Weltklasse auf SRF 2 Kultur», les auditeurs ont ainsi pu profiter d'une trentaine d'enregistrements réalisés lors de festivals suisses, notamment 14 concerts au Lucerne Festival, dont six ont été retransmis en direct. Au total, Radio SRF 2 Kultur a diffusé environ 260 opéras et concerts en tous genres (classique, jazz, musique contemporaine et populaire).    

Quelle a été la contribution de SRF au mandat de singularité?

Plus de place pour la musique suisse  

En 2016, les radios de SRF ont diffusé nettement plus de musique suisse que les stations de radio privées: sur Radio SRF 1 et Radio SRF 3, la part de musique suisse a été de 20 % environ, Radio SRF Musikwelle y a consacré plus de 40 % de sa programmation musicale et Radio SRF Virus 50 %. Avec sa nouvelle émission «SRF 3 punkt CH – Schweizer Musik. 100%.», Radio SRF 3 met encore plus en avant les jeunes talents: en semaine, la station dédie tous les soirs une heure
à la musique nationale exclusivement et fait découvrir au public d'innombrables nouveautés. Le prix «Best Talent», qui récompense chaque mois des artistes prometteurs et qui a ainsi contribué au succès de certains grands noms de la musique suisse, bénéficie au sein de cette émission d'une plate-forme de choix.    

Groupes cibles Jeunesse

En 2016, SRF a regroupé son offre s'adressant explicitement aux moins de 35 ans, tous canaux confondus, dans un nouveau domaine dédié aux groupes cibles Jeunesse. On y retrouve l'émission pour enfants «Zambo», Radio SRF Virus ainsi que l'offre éducative de «SRF mySchool». Outre ces programmes déjà existants, SRF a développé de nouvelles productions visant à toucher les jeunes sur toutes les plates-formes qu'ils utilisent. En automne, SRF a ainsi lancé plusieurs web-séries, dont «Andrea's Future Food Lab», «Inked» et «True Talk». En une semaine, le premier épisode de «True Talk» a comptabilisé plus de 492 000 vues sur facebook et a ensuite été visionné plus de 33 000 fois sur Play SRF et environ 5700 fois sur YouTube.  

«#SRFglobal»

SRF dispose d'une équipe de 60 correspondants à l'étranger qui assurent à la Suisse des informations de première main depuis le monde entier, ce que peu de médias publics européens proposent encore aujourd'hui. Dans le magazine tv «#SRFglobal», Florian Inhauser se penche tous les mois sur un thème lié à l'actualité internationale. Avec son équipe de correspondants, qui interviennent dans l'émission, il aborde les crises sous un angle global et traite des thèmes centraux de l'actualité ainsi que des problèmes sociétaux et politiques dans les différentes régions du monde.

Les productions maison gagnent du terrain

SRF offre à son public un programme complet composé de nombreuses productions maison, ce que les diffuseurs commerciaux de petite taille ne peuvent pas se permettre. De cette façon, SRF peut proposer aux côtés de ses émissions les plus suivies des contenus qui revêtent une grande importance pour les minorités, et ainsi encourager l'échange et la compréhension mutuelle. Dans le domaine du divertissement, les productions propres représentent déjà 85 % de la programmation. Solidement implantées en Suisse et mettant en scène des têtes connues, les émissions telles que «SRF bi de Lüt», «Samschtig-Jass» ou encore «Deville» et «Querdenker», nouveaux formats humoristiques ayant vu le jour en 2016, font partie intégrante de l'identité de SRF et contribuent à la rendre unique.

RSIRTRRTSSRFSWI