SRG SSR

Responsabilité à l'égard des collaborateurs

Responsabilité à l'égard des collaborateurs

«De fortes personnalités font de bons programmes, de même que des collaborateurs compétents, mobiles, fiables, responsables, loyaux et orientés résultats font le succès économique de la SSR. La SSR propose des conditions de travail attrayantes ainsi que des tâches motivantes, et elle étudie régulièrement de nouvelles formes de travail plus fexibles. Elle veille à la santé physique et psychique de tous.»

La politique du personnel de la SSR s'inspire de sa mission et de sa charte d’entreprise. S'appuyant sur la politique du personnel, la stratégie d'entreprise et les tendances RH actuelles, la SSR a développé pour 2017-2021 une stratégie RH axée sur quatre priorités:

Agilité et dynamisme: dans un univers médiatique dynamique, la SSR mise sur des formes de travail flexibles et individuelles, des conditions d'engagement simplifées, des possibilités de développement vertical et horizontal ainsi que sur la mise en valeur de la performance et de la motivation.

Formation et innovation: les collaborateurs et les cadres de la SSR doivent continuellement parfaire leur formation. L'inno-vation est essentielle pour que la SSR puisse maîtriser la transformation numérique et continuer à remplir son mandat programmatique.

Attractivité et diversité: la SSR est un employeur moderne, concurrentiel, crédible et responsable. Elle crée des conditions favorisant la diversité dans l'entreprise.

Collaboration et culture: à la SSR, la confiance, la transparence, l'ouverture et l'esprit d'équipe sont les caractéristiques fondamentales d'une culture d'entreprise agile et novatrice.

Travailler dans un monde numérique

Les nouveaux comportements observés parmi le public radio, tv et Internet de la SSR valent aussi pour son personnel: les collaborateurs SSR utilisent eux aussi les plateformes électroniques d’information, de communication et d’échange fréquemment, à toute heure et où qu'ils soient. Cela crée de nouveaux besoins auxquels il faut répondre: dans notre monde numérique en constante évolution, il est essentiel d'exploiter les potentiels créatifs et l'esprit innovant tout en stimulant les capacités en place, ce qui représente de véritables piliers de notre stratégie RH.

Aujourd'hui, les rythmes de travail s'accélèrent, le besoin de conditions de travail souples et individualisées grandit et il faut maintenir et développer l'ouverture d'esprit face au changement. Cela demande à chacun de prendre ses responsabilités et de gagner en autonomie, afin de réussir dans un environnement de travail soumis à des mutations sociales et à des évolutions technologiques constantes. La SSR s'efforce constamment de créer des conditions optimales pour que ses collaborateurs puissent travailler de manière souple et agile; cela implique d'instaurer une véritable culture de l'innovation ainsi que les conditions de travail idoines et de promouvoir des mesures de développement personnel ainsi qu'un système de gestion de la santé.

A l'heure du numérique, ce n'est pas uniquement nos interactions avec le public qui changent, mais aussi nos rapports avec nos candidats potentiels. Face à ce constat, la SSR a remanié fin 2017 ses pages Internet consacrées au recrutement, dont le slogan est désormais «Mon univers à 360°!». Les éléments-clés de l'Employer Value Proposition (EVP), qui montre aux candidats potentiels ce que la SSR propose en tant qu'employeur, ont été revus à cet effet. Les quatre éléments mettent en avant d'une part le cœur de métier de la SSR dans l'univers numérique (Créer du contenu et Vivre le numérique) et d'autre part la philosophie SSR en matière de collaboration (Donner du sens et Etre humain).

Passage au numérique des processus et des systèmes RH

En 2017, la SSR a franchi une nouvelle étape dans sa démarche de numérisation de ses processus RH en introduisant de nouveaux outils informatiques:  

  • Un nouvel outil flexible et facile d'utilisation (expérience utilisateur moderne et adaptée à une utilisation mobile) a été conçu pour mener les entretiens de situation professionnelle avec les collaborateurs. SRF, le tpc, la BUS et RTR utilisent cette application depuis janvier 2018.
  • Le processus de modification de contrats dans le workflow est passé au numérique: après une phase de conception en collaboration avec les unités d'entreprise, la mise en œuvre a débuté en janvier 2018.
  • L'échange de données numériques avec les autorités a été étendu: outre le décompte pour le prélèvement de l'impôt à la source, les certificats de salaire et le décompte annuel AVS/AC sont désormais eux aussi transmis par la plateforme Swissdec ELM.
  • Certaines applications RH, comme par exemple la consultation du décompte de salaire mensuel, ont été modernisées et sont facilement consultables, y compris sur smartphone ou tablette. 

Toujours plus de femmes parmi les cadres

En 2014, la SSR s'était fixé pour objectif de passer de 26 à 30 % au moins de femmes parmi les cadres en 2020. Pour ce faire, elle a mis en œuvre différentes mesures: formulation neutre des descriptifs de postes, examen d'un possible temps partiel pour chaque poste d'encadrement, adhésion à un réseau de femmes cadres. Ces mesures ont montré leurs premiers effets en 2016: la représentation féminine chez les cadres est passée de 26 % (2014) à 28 % (2016). Sur l'année sous revue, ce chiffre s'est consolidé à 28 %; les mesures sont maintenues.

Développement des cadres

La SSR propose trois programmes pour les personnes ayant une fonction de conduite:

Management SSR 1: en 2017, la SSR a reconduit son programme de formation de base à la direction. Deux sessions ont permis à 25 personnes d’acquérir des notions fondamentales sur la conduite du personnel, de même que des connaissances techniques.

Management SSR 2: dans ce programme, les cadres expérimentés sont amenés à réfléchir activement aux défis qu'a à relever la SSR: orientation et évolution stratégiques de leur propre domaine de responsabilité, innovation, mobilisation des ressources et pilotage des processus de changement. En 2017, 48 cadres ont participé aux différents modules de ce programme.

Programme MD: le nouveau programme Management Development (MD), prévu pour 2017, a été repoussé à 2018 faute d'inscriptions. Visant à compléter les processus de gestion des talents au sein des unités d'entreprise, il garantit à moyen et à long terme la disponibilité de candidats internes pour la relève des cadres et des cadres supérieurs de la SSR.

Partenariat social: lancement des négociations CCT 2019

2019 Les négociations pour la nouvelle convention collective de travail (CCT) de la SSR ont commencé en septembre; elles devraient être terminées au premier semestre 2018. La nouvelle CCT entrera en vigueur le 1er janvier 2019.

La SSR a en outre décidé de résilier son assurance indemnités journalières à fin 2017; désormais, elle assume la totalité des coûts en cas de maladie de ses collaborateurs.

Prévoyance professionnelle: consolidation supplémentaire

En 2016, le Conseil de fondation a décidé de faire passer le taux d'intérêt technique actuel (2,75 %) à 2,25 % d'ici à fin 2019. Cela coûtera à la CPS environ 100 millions de francs. Une provision de 40 millions a déjà été faite fin 2016. Compte tenu de la très bonne année 2017, le Conseil de fondation a décidé de mettre 60 millions de francs au crédit de cette provision, ce qui renforce la CPS et soulage le taux de rendement pour les années à venir.

A l'automne 2017, le Conseil de fondation a reçu les résultats de l'étude «Asset Liability Management». Selon ses conclusions, il est possible que le taux de rendement attendu (2 %) ne suffise pas à couvrir les charges d'intérêts de 3 %, ce qui pourrait déstabiliser financièrement la CPS. Le Conseil de fondation a donc créé un groupe de travail pour trouver une solution. Il faudrait augmenter les risques d'investissement ou modifier les prestations. Le groupe de travail soumettra ses premiers résultats au Conseil de fondation pendant l'été 2018.

CPS: excellentes performances grâce à l'envolée des actions

En 2017, la CPS a dégagé un taux de rendement net de 7,6 % (contre 4,2 % l'année précédente). Cette performance positive s'explique essentiellement par les bons résultats en bourse: Actions Suisse +20 % / Global: +18 % / Marchés émergents: +30 %. Les secteurs suivants ont aussi affiché de bons résultats: Immobilier (+8 %) et Obligations étranger (+3,5 %). Les Obligations Suisse (+0,3 %) et Matières premières (–3 %) ont quant à elles été moins performantes. Mais ne nous réjouissons pas trop vite, car les marchés boursiers sont volatiles et les gains peuvent disparaître aussi rapidement qu'ils sont arrivés. De plus, les faibles niveaux du taux d'intérêt sur les obligations continuent à donner du fil à retordre aux investisseurs. Enfin, pour de nombreux observateurs, le marché de l'immobilier est surévalué.

La réserve de variation, jugée nécessaire par le Conseil de fondation, n'atteint pas un tiers de la valeur ciblée et doit être augmentée dans les années à venir. Fin 2017, le taux de couverture de la CPS atteignait 104,8 % (contre 102,5 % l'année précédente). Cette légère augmentation, évaluée par rapport à la performance réalisée, est due à la politique prudente de la CPS en matière de provisions. Malgré tout, les avoirs des assurés actifs ont été rémunérés à hauteur de 1,75 % (LPP-minimum: 1,0 %). Conclusion: la CPS a pu consolider sa situation financière. L'objectif pour les années à venir est de reconstituer des réserves.

RSIRTRRTSSRFSWI