SRG SSR

Solidarité

Solidarité

Conformément à sa mission, la SSR assure la desserte du pays en programmes de radio et de télévision. Elle rend compte de la réalité suisse aux plans national et régional-linguistique et, pour ce qui est de la radio, au plan local également, dans tous les domaines qui intéressent la société: politique, culture, économie, sport, divertissement, etc. Enfin – et c’est là l’essentiel – la SSR affiche sa volonté de souder les différentes parties du pays, afin de promouvoir les échanges entre les régions linguistiques et donc la compréhension mutuelle. La SSR se distingue des diffuseurs commerciaux pour les raisons suivantes:

  • elle tient compte des régionalismes et des minorités,
  • elle encourage la diversité des sujets, des contenus et des formats,
  • elle crée de la culture, elle ne se contente pas de la diffuser,
  • elle mise sur la qualité, sur la crédibilité et sur la pertinence, pas sur les taux d'audience,
  • elle est indépendante des intérêts politiques ou économiques.

Une télévision sans frontières

En 2017, la SSR a conclu avec sept organisations de personnes atteintes de déficiences sensorielles un nouvel accord dans lequel elle s'est engagée à élargir considérablement son offre destinée aux malvoyants et aux malentendants. D'ici à 2022, la SSR doit faire passer la part des programmes tv sous-titrés à 80 %, sous-titrer la majorité des contenus en ligne et augmenter largement le nombre de contenus en langue des signes et audiodescription.

  • Sous-titrage: en 2017, 50 % des programmes tv diffusés étaient sous-titrés pour les personnes malentendantes. Tous les programmes des premières chaînes étaient sous-titrés en prime time (entre 19 et 22 h) dans l'ensemble des régions linguistiques, tout comme les émissions en direct du week-end à partir de la mi-journée. Une grande partie des contenus en ligne sont également sous-titrés.
  • Langue des signes: depuis janvier 2008, SRF, la RTS et la RSI diffusent quotidiennement un programme d'information avec une traduction en langue des signes; SRF diffuse en plus l'émission «Kassensturz» en langue des signes.
  • Audiodescription: grâce à une description audio sur le deuxième canal son, les malvoyants peuvent suivre ce qui se passe à l'écran. En 2017, la SSR a diffusé 664 émissions en audiodescription (RTS 243, SRF 349 et RSI 72). La règle est fixée à 24 films par année et par région linguistique, mais ce nombre peut varier en fonction des possibilités d'échange avec l'étranger.

Chaîne du Bonheur

L’aide humanitaire est une tradition à la SSR. Fin 2011, le ­partenariat qui associait la SSR à la fondation Chaîne du ­Bonheur a pris la forme d’une nouvelle convention de collaboration.

La version remaniée de la convention reprend l'essentiel du document initial: partenariat étroit entre les deux institutions, impliquant le soutien exclusif des médias SSR lors des appels de dons lancés à l’échelle nationale après une catastrophe, en Suisse ou à l’étranger. La Chaîne du Bonheur est totalement autonome en ce qui concerne la gestion de ses finances.

N’étant pas une oeuvre d’entraide, la Chaîne du Bonheur organise les collectes avec 25 organisations suisses accréditées. Soumis à un audit financier serré, ses fonds comptent parmi les mieux contrôlés de Suisse. En 2017, la Chaîne du Bonheur a pris part à 203 projets réalisés dans 40 pays, moyennant un engagement total de 103,8 millions de francs. En Suisse, 1290 ménages ont reçu un soutien pour un total d'1,4 million de francs; 97 familles victimes d'intempéries, notamment à Bondo, ont été aidées à hauteur de quelque 822 517 francs. Deux communes ont bénéficié de 405 647 millions de francs issus du fonds Intempéries pour couvrir les coûts restants de sinistres dus aux intempéries survenus les années précédentes. Hormis le soutien qu’ils accordent aux journées de collecte, les médias SSR veillent à assurer la plus grande transparence sur l’utilisation des fonds.

La Chaîne du bonheur, SRF et la RTS collaborent étroitement dans le cadre des opérations de collecte de fonds «Jeder Rappen zählt» et «Coeur à Coeur». La RSI a participé pour la première fois en 2017 à l’opération, baptisée «Ogni centesimo conta». A elles seules, ces trois opérations ont permis d'enregistrer environ 6,3 millions de francs de promesses de dons. Les dons sont versés à des projets favorisant l’éducation et la formation professionnelle d’enfants et de jeunes en Suisse et à l’étranger, pour leur permettre de devenir des membres de la société à part entière.

RSIRTRRTSSRFSWI