SRG SSR

RTS Radio Télévision Suisse

RTS Radio Télévision Suisse

Quelle a été la contribution de la RTS au mandat de représentation de la Suisse?

Promouvoir «la compréhension, la cohésion et l’échange entre les différentes régions du pays, les communautés linguistiques, les cultures, les religions et les groupes sociaux». Tirée de la Concession SSR, cette ambition est chaque jour incarnée par de nombreux programmes de la RTS.

Nos rédactions d’actualité, tout d’abord, reflètent cette volonté en mettant en lien les différentes régions linguistiques grâce à leur réseau de correspondants, qui nous font découvrir l’actualité de toute la Suisse.

Radio

En radio, «La nouvelle matinale» de La Première propose chaque matin, à une heure de très grande écoute, une revue de presse couvrant l’ensemble des médias en Suisse, quelle que soit la région de publication. A 18 h 00, l’émission «Forum» reflète également cette dimension nationale en donnant très souvent la parole aux parlementaires alémaniques et tessinois.

Cet été, la RTS a offert au public une belle expérience radiophonique: «Via Roestica». Chaque matin de juillet sur La Première, l’émission a parcouru la «barrière du rösti». Aussi célèbre qu’impalpable, cette frontière linguistique a permis à nos animateurs de tisser des liens entre les différentes régions du pays.

L’émission «Suisse Quiz», les après-midis sur La Première, a eu la même volonté en mettant à l’honneur nos quatre régions linguistiques à travers un quiz dont le point d’orgue a été la grande finale nationale le 1er août à Berne. Ce fut l’occasion pour le public de redécouvrir, à travers des dizaines de questions, l’histoire de la Suisse, ses cantons, ses institutions et ses traditions.

Télévision

En tv, notre édition quotidienne, le «19h30», reprend régulièrement des sujets produits par SRF et par la RSI et les signalant comme tels. C’est également le cas dans nos différents magazines et nos fictions.

La couverture de l’élection au Conseil fédéral en septembre 2017 a contribué à renforcer la cohésion nationale. Les émissions en direct de Berne, le travail intensif des correspondants au Palais fédéral ainsi que les différents sujets réalisés à travers le pays ont participé significativement à la compréhension entre les régions linguistiques. Une marge de progression est toutefois possible dans le traitement quotidien. Mentionnons la rubrique «Chacun sa croix» de l’émission «Mise au point», qui, diffusée le dimanche soir à 20 h 00 sur RTS Un, nous immerge dans le quotidien d’un personnage politique suisse, quelle que soit sa région linguistique.

Radio, télévision et web

Les différentes rédactions (radio, tv) ont par ailleurs accordé une attention particulière à la question jurassienne, notamment pour le choix que la ville de Moutier a eu à faire en juin 2017. Ce fut l’occasion de revenir sur l’historique de l’appartenance des communes francophones au canton de Berne, dont la résonnance confère à ce sujet une dimension identitaire nationale.

Enfin, de nombreux magazines et séries produits par SRF ou par la RSI sont adaptés et diffusés par la RTS. Nous offrons ensuite à ces productions un rayonnement international à travers leur diffusion sur TV5 Monde.

Quelle a été la contribution de la RTS au mandat culturel?

Le rôle que la RTS joue dans la vie culturelle est primordial. Elle en reflète la diversité et la vivacité, contribuant ainsi à son essor. Quelque 4000 sujets culturels, tous genres confondus, sont traités tous les ans sur nos plateformes. Chaque année, nous soutenons 200 manifestations culturelles et musicales et captons quelque 500 concerts dans tous les styles musicaux.

La culture sur Espace 2

Près de 300 des concerts enregistrés sont diffusés sur Espace 2. Au demeurant, les promesses de cette chaîne ne changent pas. Elle occupe toujours une place unique en Suisse romande. Elle est le diffuseur privilégié de la musique classique et la seule radio à dédier l’immense majorité de ses contenus à la culture.

La culture sur RTSCulture.ch

RTSCulture.ch contribue au développement de la culture en touchant le public là où il est désormais: en ligne. Cette offre, enrichie de créations originales et de formats spécifiques aux nouveaux modes narratifs, rassemble les contenus culturels – au sens large – de toutes les chaînes et stations de la RTS.

La culture dans les émissions de la RTS

Chaque après-midi, l’émission «Vertigo» rend compte de la production littéraire, musicale et cinématographique suisse. Devenue une référence, elle parvient à décloisonner la culture en emmenant le grand public de La Première à la rencontre d'une personnalité et des événements qui feront l'actualité des scènes, des médias et des arts. «La Puce à l’oreille» tient également ce rôle chaque jeudi soir sur RTS Un.

Pour la RTS, le mandat culturel doit également favoriser l’innovation. L’expérience de réalité virtuelle «Hors-Cadre» en est l’expression. Cette création culturelle suisse offre au public de redécouvrir l’œuvre du peintre suisse Arnold Böcklin, L’île aux morts.

La RTS soutient et favorise les collaborations avec son vivier de partenaires externes en Suisse romande, notamment en confiant des prestations aux auteurs et producteurs indépendants. Depuis 2012, la RTS a contribué à la production de 310 films, séries et documentaires.

Musique suisse

La diffusion de la musique suisse fait également partie de notre mandat culturel. La RTS promeut chaque jour les contenus romands et nationaux sur les ondes de ses stations. Elle favorise ainsi largement la promotion des créations musicales suisses ainsi que le renforcement des valeurs culturelles du pays.

Quelle a été la contribution de la RTS au mandat de divertissement?

La RTS propose un divertissement se voulant fédérateur et dans lequel les Romands se reconnaissent. Elle privilégie les émissions maison, produites en public, qui soutiennent les talents suisses.

Humour

En tv et concernant l’humour, la RTS diffuse chaque samedi à 20 h 00 l’émission «26 minutes» qui s’est imposée comme un rendez-vous incontournable. Fédératrice et multigénérationnelle, elle propose à travers la satire et la fantaisie le portrait d’une Suisse romande actuelle et attachante. Véritable phénomène de société, l’émission est désormais sous-titrée et diffusée chaque samedi soir sur SRF zwei.

La RTS valorise aussi, et d’abord, les artistes suisses. C’est le cas lorsqu’elle investit les salles romandes pour immortaliser les spectacles d’humoristes locaux et internationaux, notamment dans le cadre de «Rire en scène» ou en partenariat avec le Montreux Comedy Festival ou «Morges-sous-rire» (samedi soir sur RTS Deux). Cela a notamment permis d’initier le collectif d’humoristes suisses «Carac Attack».

Quiz, jeux et shows

Les grands divertissements tv du samedi soir, ce sont aussi «Alors on Danse», qui a permis de redécouvrir l’univers de la danse, et «Le Grand Quiz», avec lequel le public mesure ses connaissances de culture générale tout en s’amusant.

Dans notre jeu «C’est ma question», les candidats en lice sont interrogés par le public, représenté par un mur d’images, avec des questions en relation avec son métier, sa région ou ses centres d'intérêts. Axé sur la culture régionale, ce jeu diffusé quotidiennement en access prime time permet de valoriser notre réalité régionale.

Notons que le très apprécié «Dîner à la ferme», pour sa 6e édition, s'est envolé outre-Atlantique pour une découverte gustative des produits canado-suisses. En radio et dans l’une des émissions phares de La Première, «Les Dicodeurs» «dicodent» chaque jour pour le plus grand plaisir des auditeurs.

Repensé récemment, le ton satirique et audacieux de Couleur 3 demeure essentiel dans notre offre de divertissement. C’est la marque de fabrique de la station.

Le dimanche midi sur La Première, le talk-show «Les beaux parleurs» revisite l'actualité sur le ton d'une dispute intelligente et spirituelle.

Nouveaux formats en ligne

En termes d’offre en ligne, la nouvelle stratégie de Couleur 3 ainsi que l’offre «Tataki» permettent de produire des capsules d’humour à destination des adolescents et des jeunes adultes. Soulignons également les vidéos très remarquées de «L’entrevue de la mort qui tue». Tous ces contenus traduisent la volonté de s’approprier les nouveaux codes de l’humour et de répondre à une volonté constante d'aller à la rencontre du public là où il se trouve.

RSIRTRRTSSRFSWI