SRG SSR

Service public – au service de la société

Le service public, notre engagement

Selon l’article 2 de la Concession que le Conseil fédéral lui a octroyée, la SSR promeut dans ses programmes huit domaines en particulier: 

  • l’image de la Suisse,
  • la démocratie (libre formation de l’opinion),
  • l’intégration,
  • la culture,
  • la formation du public,
  • la singularité (différenciation),
  • le rayonnement de la Suisse à l’étranger,
  • le divertissement. 

Après avoir présenté, dans son rapport de gestion 2016, ses prestations de service public dans les domaines «image de la Suisse», «culture» et «singularité» ainsi que, l’année précédente, les thématiques «intégration», «démocratie» et «formation du public», la SSR a mis l’accent, durant l’exercice sous revue, sur les aspects «image de la Suisse», «culture» et «divertissement».

Les quatre unités d’entreprise en Suisse latine et alémanique ainsi que SWI swissinfo.ch, destinée aux Suisses de l’étranger, réalisent ces prestations chacune à sa manière et utilisent le mode narratif correspondant à leur région spécifique. L’approche éditoriale n’étant pas la même en Suisse alémanique qu’en Suisse romande, italienne ou romanche, la SSR doit également tenir compte de cette diversité.

Comment refléter l’image de la Suisse?

Il serait présomptueux de prétendre que la SSR pourrait présenter et refléter fidèlement et intégralement la Suisse et ses nombreuses facettes. Aucune entreprise média n’est d’ailleurs en mesure de le faire. La SSR dispose toutefois d’unités dans les différentes parties du pays et de studios locaux dans toutes les régions. Cette présence à l’échelle nationale lui permet de traiter les sujets éditoriaux importants sur place, jour après jour – à la radio, à la télévision et sur le Web.

Le contenu des émissions de fond fait l’objet de discussions entre les centres de Coire, Zurich, Lugano, Lausanne et Genève et leurs correspondants régionaux, afin que la conception de ces programmes reflète une image équilibrée de la Suisse.

Au Centre de presse Palais fédéral à Berne, les rédactions tv, radio et web de la SSR travaillent ensemble sur les thèmes de la politique fédérale et préparent les différents sujets en fonction de leurs publics cibles respectifs.

Les conférences des directeurs des programmes et des rédacteurs en chef collaborent régulièrement sur des projets de programmes communs. Diffusée en novembre 2017 sur toutes les chaînes tv, la soirée thématique «+3°», consacrée aux conséquences du changement climatique, en est un exemple.

Les unités SRF, RTS, RSI, RTR et SWI décrivent dans les chapitres suivants comment elles ont exécuté en 2017 le mandat de prestations «image de la Suisse» et en présentent plusieurs exemples, tels que la fête d’Unspunnen, le «Suisse Quiz» interrégional des premières chaînes de radio, «Chacun sa croix», «HelveCHia» ou encore «Buongiorno Svizzera».

La culture, essence de la Suisse

La Suisse aime la culture dans son ensemble, quels que soient le domaine et le genre, de la culture érudite à la culture populaire. Chaque acteur culturel souhaite être vu, entendu, lu, assimilé, commenté et critiqué, par son public, par les médias locaux et régionaux et par la SSR. La SSR concrétise son mandat culturel sur quatre niveaux: reportages, productions, coproductions et partenariats.  

  • Reportages: les émissions d’actualité, tout comme les magazines spécialisés, consacrent une large place à la culture dans toute sa diversité.
  • Productions: la SSR produit des émissions musicales, des téléfilms et des pièces radiophoniques.
  • Coproductions: il s’agit notamment du Pacte de l’audiovisuel en faveur de la création cinématographique et de la Charte de la musique suisse.
  • Partenariats: la SSR collabore avec plusieurs festivals de musique, dont Swiss Music Awards, Paléo Festival, Estival Jazz Lugano et Open Air Val Lumnezia, avec des festivals de films tels que ceux de Locarno, de Soleure ou encore de Zurich, ainsi qu'avec des manifestations littéraires, par exemple à Soleure, à Genève ou à Domat/Ems.

Dans la programmation de la SSR, la culture populaire occupe une place de choix, notamment par la production et la diffusion de musique populaire et de reportages consacrés aux coutumes et aux traditions. Les retransmissions du carnaval de Lucerne et de celui de Bâle, ainsi que du défilé des corporations lors du Sechseläuten à Zurich, sont devenus des rendez-vous incontournables.

S’y ajoutent les fêtes fédérales, telles que la fête de yodel 2017 à Brigue ou la fête d’Unspunnen à Interlaken. La collaboration avec la Communauté d’intérêts pour la culture populaire Suisse et Principauté du Liechtenstein (CICP), forte de près de 400 membres, a contribué à raviver au sein des rédactions la sensibilité pour la culture populaire.

Les 500 ans de la Réforme et les 600 ans de Nicolas de Flüe ont été deux thèmes-clés de l’exercice sous revue. Ainsi, chaque région de la SSR a célébré la portée historique, théologique, religieuse et culturelle de la Réforme à sa manière: sous forme de débats, de discussions, de retransmissions de services religieux, mais aussi par l’élaboration de programmes spécifiques, tels que le projet «Leben vor 500 Jahren», diffusé en été 2017 par SRF.

De même, les chaînes de la SSR ont consacré de nombreuses émissions au 600e anniversaire de la naissance de cette grande personnalité suisse que fut Nicolas de Flüe.

Le divertissement, source de plaisir et de joie

Outre l’information, la culture, la formation et le sport, le divertissement fait partie des prestations de base d’une entreprise média publique. Il peut prendre la forme d’émissions humoristiques, de variétés ou de découverte du pays, mais aussi de quiz ou de jeux radiodiffusés. Il peut aussi s'agir de la retransmission d’un mariage royal à la télévision et de bien d’autres événements encore.

Les émissions de radio sont, quant à elles, tributaires de la participation et des suggestions de leurs auditeurs, à l’instar des émissions musicales à la carte, très prisées par le public dans toutes les régions du pays. En fin de compte, le dialogue avec le public est lui aussi un service public audiovisuel.

RSIRTRRTSSRFSWI