SRG SSR

SRF Schweizer Radio und Fernsehen

SRF Schweizer Radio und Fernsehen

Quelle a été la contribution de SRF au mandat de représentation de la Suisse?

SRF offre à son public des informations sur la politique intérieure au moyen d'un large éventail d'émissions d'information et grâce au fort ancrage local des rédactions régionales et de ses correspondants dans toute la Suisse alémanique.

En 2017, avec ses nouveaux formats «Arena/Reporter» et «Rundschau talk», SRF a en outre mis l'accent sur des dossiers de fond ainsi que sur des débats portant sur des thèmes politiques et sociétaux touchant le public suisse.

Unspunnen 2017: lutte et culture populaire suisse en direct

La dixième édition des Fêtes d'Unspunnen a eu lieu du 26 août au 3 septembre 2017, soit 212 ans après l'édition fondatrice. SRF en a proposé une large couverture, complétée de sujets de fond, et a permis aux téléspectateurs et aux auditeurs de suivre au plus près les épreuves de lutte tout en leur donnant accès à une culture populaire helvétique haute en couleurs. Radio SRF Musikwelle a couvert chaque journée en direct depuis le site des Fêtes à Interlaken. SRF 1 a diffusé l'émission «Potzmusig unterwegs» et a retransmis le défilé folklorique en direct à la tv. Les fêtes de lutte d'Unspunnen ont été suivies par 778 000 personnes en direct sur SRF zwei. La couverture de l'événement sur srf.ch/sport et sur l'app Sport de SRF a aussi attiré un large public: l'offre sportive en ligne a enregistré 488 000 visites le dimanche 27 août 2017.

Journée thématique «Blackout»

Que se passerait-il si la Suisse était privée d'électricité pendant trois jours? A quel point sommes-nous dépendants de l'électricité, et comment pouvons-nous nous préparer à cette éventualité? Lors de la journée thématique «Blackout», SRF a décrit le scénario d'une panne de courant générale dans le cadre d'un docu-fiction de plusieurs heures, tout au long duquel des experts ont expliqué les situations présentées, apporté des éclairages de fond et donné des astuces pour se préparer à ce type d'événement.

«Suisse Quiz»

Le «Suisse Quiz» interrégional des premières stations radio de SRF, RSI, RTR et RTS a permis de créer des liens entre les quatre régions du pays. En juin, huit candidats alémaniques se sont affrontés sur Radio SRF 1 et ont répondu à des questions de politique, de géographie et de société portant sur les quatre régions linguistiques. Maria Mägli, de Soleure, a ensuite représenté la Suisse alémanique lors de la grande finale, le 1er août à Berne. Cette transmission en direct a été suivie par 387 000 auditeurs sur les quatre stations radios participantes.

«Tama Gotcha!»

Tama Vakeesan est la toute première youtubeuse SRF. Fille d'un couple tamil, elle est née et a grandi à Langenthal; de février à décembre, elle a partagé chaque semaine des vidéos sur sa vie à cheval entre deux cultures. Ce journal intime vidéo, publié sur la chaîne Youtube «Tama Gotcha!» est un plaidoyer en faveur de la diversité de la société suisse, dont près d'un quart de la population a des origines étrangères. La chaîne de Tama Vakeesan a été récompensée dans le cadre du festival du court métrage de Zug (YouTube@Zug).

Quelle a été la contribution de SRF au mandat culturel?

De nouvelles productions dans le domaine de la fiction

Après le succès public de «Gothard», SRF a de nouveau diffusé un téléfilm en deux épisodes en 2017: le drame familial «Private Banking», qui porte sur le bouleversement à l'œuvre dans le système financier suisse et sur la levée du secret bancaire. Coproduction de SRF, ce grand projet a été réalisé par Bettina Oberli («Les mamies ne font pas dans la dentelle») et a été suivi par 522 000 personnes.

Fin 2017, après «Der Bestatter» («Le Croque-mort»), SRF a lancé «Wilder», une deuxième série policière maison: un petit village de montagne suisse y défraye la chronique internationale suite à la mystérieuse disparition de la fille d'un investisseur arabe.

Zoom sur Gurlitt

La collection d'art de Cornelius Gurlitt a fait les grands titres partout dans le monde: en 2012, près de 1400 œuvres d'art disparues ont refait surface à Munich et à Salzburg, dont des tableaux et sculptures de Matisse, Monet et Rodin. A sa mort, Gurlitt a légué sa collection, qui comptait notamment des œuvres volées, au musée des beaux-arts de Berne. Deux expositions se sont ouvertes en novembre 2017: les œuvres étaient pour la première fois accessibles au grand public. A cette occasion, SRF a couvert l'affaire Gurlitt à la radio, à la tv et en ligne et s'est attelée à trouver des réponses aux nombreuses questions qui en découlent: à qui appartenaient ces œuvres? Qu'est-ce que l'on trouve dans les musée suisses? Quel profit génère le trafic d'œuvres d'art volées?

«SRF Purple Nights»

Musique classique et électro? Elles font très bon ménage, comme l’a démontré la première édition de la série d’événements «SRF Purple Nights» le 23 mars 2017. Radio SRF 2 Kultur offre une plateforme où peuvent se rencontrer, dans les clubs ou les bars, les styles musicaux apparemment les plus incompatibles. Les jeunes musiciens ont ainsi l'occasion de se produire sur scène, et le public de voir s'enchaîner les styles les plus variés, ce qui est peu courant. Avec «SRF Purple Nights», Radio SRF 2 Kultur souligne la diversité de son offre musicale et montre son engagement pour l'ensemble de la scène musicale suisse.

Les 500 ans de la Réforme

En 1517, Martin Luther introduit la Réforme avec ses 95 thèses et ouvre une ère de bouleversements. Grâce au grand thème «Die Stunde der Wahrheit», l'heure de vérité, SRF Kultur a mis en lumière la façon dont la Réforme a marqué et marque aujourd'hui encore la Suisse et son peuple. Pendant l'été 2017, le projet commun de Radio SRF 1 et de «Schweiz aktuell», «Leben vor 500 Jahren», a montré à quoi ressemblait le quotidien en 1517. Du 17 juillet au 4 août 2017, le public a ainsi pu participer chaque jour à un projet d'histoire vivante, y compris en ligne et sur Facebook. De nombreux passionnés se sont en outre rendus au château de Neu-Bechburg, à Oensingen (SO), où une famille de six personnes à vécu comme à l'époque du Moyen-âge tardif le temps de l'événement.

Quelle a été la contribution de SRF au mandat de divertissement?

Les 10 ans de «SRF bi de Lüt»

Depuis dix ans, «SRF bi de Lüt», déjà quelque 500 émissions au compteur, raconte l'histoire de personnes ordinaires: comment elles mènent leur vie, se réjouissent des bonnes nouvelles et surmontent les coups du destin. Avec plus de 20 formats différents, «SRF bi de Lüt» atteint régulièrement plus d'un tiers du public alémanique le vendredi soir. Pour lancer cette année anniversaire, SRF a élu, dans l'émission en direct «Landfrauenküche: Die Nacht der Siegerinnen» la «paysanne de la décennie»: Iris Riatsch, de Vnà (GR). En décembre, dans l'émission en deux parties «SRF bi de Lüt – Das grosse Wiedersehen», l'animateur Nik Hartmann a emmené le public dans un voyage dans le temps pour revivre tous les moments forts de la série.

Le printemps de la comédie

Lors de la dernière semaine de mars 2017, SRF a été placée sous le signe de l'humour: pendant 8 jours, de nombreuses émissions comiques et satiriques ont été diffusées à la radio, à la tv et en ligne. Les temps forts de cette semaine ont incontestablement été l'émission en direct «SRF 3 Comedy Talent Stage», qui a mis à l'honneur la nouvelle génération des humoristes suisses alémaniques, le documentaire «Divertimento – Der lange Weg vom Abgang zum Auftritt» et une édition spéciale de «26 minutes», le programme satirique romand, qui a offert un regard décalé sur la Suisse alémanique. Enfin, la présentation tv s'est réinventée le temps d'une soirée en confiant l’animation du prime time à des humoristes connus.

SRF pour les jeunes

Nouvellement créé, le domaine SRF dédié aux jeunes a conçu et mis en place en l'espace cd'une année 15 formats web de divertissement. Le bilan intermédiaire est réjouissant, car ces offres atteignent leur public. «True Talk», qui a enregistré 10 millions de vidéos lancées, est la web-série la plus populaire de SRF. Sur Facebook, 80 % des utilisateurs ont moins de 35 ans. Dans le format «Michel muss mal», l'animateur Michel Birri interviewe des célébrités sur un ton décalé. Enfin, les toutes nouvelles vidéos éducatives «Clip und klar!» mettent en avant le plaisir d'apprendre.

RSIRTRRTSSRFSWI